Le Train Touristique du Cotentin

Côte des Isles

Historique de l'association :

C'est en 1982, trois ans après la fermeture que la première Association pour la Sauvegarde du Chemin de fer Carentan-Carteret (A-S-C-C-C) est créée. Elle devient très rapidement l' Association pour la Sauvegarde du Chemin de fer Carentan-Carteret et Coutances - Cherbourg.

Puis, sous la demande de plusieurs municipalités et d' habitants du sud Manche, le 14 juillet 1984, l'Association étend son action à l'ensemble des lignes à trafic restreint de la Manche et devient ainsi "Association pour les Transports en Commun de la Manche" (A-T-C-M). 

En décembre 1985, elle achète à Nevers l'autorail x3825 en vue de rouvrir la ligne La Haye du Puits - Carteret mais les démarches sont longues et ne font que repousser le projet. Cependant, elle obtient en 1988 une convention pour exploiter des trains touristiques entre Carentan et Baupte, section de ligne encore circulé par des trains marchandises la semaine. Parallèlement l'association rénove les 10 km de voies qui séparent Portbail de Carteret en vue de créer le Train Touristique du Cotentin. L'association achète l'autorail x2426, deux remorques d'autorails, deux voitures "Bruhats" et un locotracteur Moyse pour exploiter les trains touristiques. En 1991 l'association effectue le rapatriement de l'autorail x3825 de Carentan à Carteret laissant ainsi l'exploitation du train des marais au seul x2426 accompagné de son XR. Malheureusement la création d'une route "rocade" a eu raison du train des marais et l'exploitation s'arrête le 30 juin 1994.  


 Après la fermeture de notre première exploitation touristique en juin 1994, l'autorail x2426 est transféré par grue sur les voies principales de la ligne Mantes - Cherbourg pour être garé dans le faisceau de Carentan. Il a été vendu au SIVOM Risle-Seine en vue d'exploiter le tronçon Pont-Audemer Honfleur par l'association nouvellement créée de "Pontaurail". Malheureusement cette association sera dissoute en 2006 à la suite de quoi cet autorail sera sauvé par le Coni'fer.  

Notre machine vient de sortir de révision faite par des cheminots bénévoles aux ateliers de Sotteville. Nous sommes en Juillet 2000 et elle attend sagement son transfert vers Cherbourg et Barneville-Carteret où elle entamera sa nouvelle carrière.